Rentrée 2020-2021 : inscriptions des enfants en maternelle

Dans le contexte de pandémie liée au COVID-19, les inscriptions scolaires pour les enfants nés en 2017 qui doivent rentrer en petite section de maternelle en septembre 2020 ont été interrompues.
Elles s’effectueront exceptionnellement par échange téléphonique, courriels et courriers postaux. Habituellement, les parents sont accueillis au service enfance éducation, selon un planning de rendez-vous, pour effectuer l’inscription de leur(s) enfant(s). Le service enfance a pu prendre contact avec la centaine de familles qui avait convenu d’un rendez-vous avant le confinement et a ainsi procédé à l’envoi du dossier d’inscription. Tous les parents qui n’ont pas pris rendez-vous avant le confinement et qui doivent inscrire leur enfant pour la prochaine rentrée scolaire, doivent se manifester auprès du service enfance éducation soit par téléphone au 03 86 65 86 65, soit par mail à enfance.education@mairie-sens.fr

Les bibliothèques donnent accès gratuitement à la plateforme « Toutapprendre »

Si on en profitait pour apprendre ?

Depuis le début du confinement, de nombreuses initiatives fleurissement pour occuper petits et grands. Les bibliothécaires de Sens profitent eux aussi de la fermeture des locaux pour lancer des projets culturels intéressants et offrir aux Sénonais la possibilité d’utiliser leur temps à bon escient. Ainsi, que vous soyez abonnés ou non, les bibliothèques vous permettent d’accéder gratuitement à la plateforme d’autoformation « Toutapprendre » en ligne (langues étrangères, logiciels de bureautique, code de la route…).

Pour savoir comment accéder à la plateforme, rendez- vous sur le site des bibliothèques cliquez ici

Vous pouvez également participer à d’autres actions lancées par les bibliothèques : elles sont consultables sur leur site internet.

Appel à la générosité pour SOSM la providence

L’association de services à domicile pour personnes âgées, malades et handicapées lance un appel aux bonnes âmes pour se doter en masques FFP2 et/ou chirurgicaux. En effet la quinzaine de salariés de son centre de santé infirmier qui officient chaque jour auprès de plus de 150 patients, travaillent sans équipement et ne bénéficient d’aucune dotation régionale ou départementale. N’étant pas non plus des infirmiers libéraux, ils ne peuvent non plus s’approvisionner en pharmacie.

Vous souhaitez aider le personnel de SOSM ? Contactez l’association sénonaise au 03.86.65.60.35. 

La solidarité numérique pour vous aider dans vos démarches

Pendant la période de confinement où chaque déplacement doit être limité, Internet devient un outil incontournable au quotidien pour effectuer de multiples démarches. Effectuer une déclaration administrative, télétravailler, communiquer avec ses proches ou faire ses courses alimentaires, toutes ces actions peuvent se faire en ligne.

Cependant, pour certains, ce n’est pas anodin et cela peut paraître compliqué. Un français sur cinq ne se sent pas capable d’utiliser les outils numériques. Ainsi, les médiateurs numériques, avec le soutien du secrétariat d’état chargé du numérique, ont créé un site sur la solidarité numérique. Ce centre d’aide regorge de conseils et tutoriels sur de multiples thèmes comme : s’initier à internet (utiliser une boîte mail, une application), réaliser des démarches en ligne, travailler de chez soi (faire des visioconférences, utiliser des outils d’agenda), communiquer avec ses proches (passer des appels vidéos), faire l’école à la maison (s’instruire avec des ressources éducatives), consulter un médecin à distance, faire ses courses en drive…

Un numéro d’appel non surtaxé est également disponible : 01 70 772 372.
700 médiateurs volontaires vous apportent leur aide du lundi au vendredi de 9h à 18h.

Ville confinée, mais nettoyée ! 

Depuis le lundi 6 avril, les équipes de propreté de la Ville sont venues renforcer les équipes déjà à pied d’oeuvre. Ainsi, les balayeuses, laveuses et agents sont présents sur les lieux sensibles, et fréquentés en cette période de confinement comme les abords du marché, de la poste et de centre-commercial de Champs-plaisants.

Outre les axes très passants, les agents de nettoyage se rendront sur les sites signalés par l’application « Ville de Sens ». Si votre rue, votre quartier nécessite un passage des agents, n’hésitez pas à faire remontrer l’information via l’application, rubrique signalement. Une équipe interviendra dans les plus brefs délais.

Pour rappel, en période de confinement, la Ville de Sens compte sur vous plus que jamais pour respecter les règles de propreté :

  • les propriétaires de chien doivent impérativement ramasser les déjections de leur animal de compagnie et utiliser les canisettes et distributeurs de sacs
  • les ordures ménagères et sacs jaunes doivent être sortis uniquement les jours de collecte ; les déchets verts doivent être compostés ou stockés
  • les mouchoirs à usage unique, les gants et les masques « chirurgicaux » sont à jeter avec les ordures ménagères, conditionnées en sacs fermés avant d’être déposées dans le bac roulant dédié. Merci de ne pas les jeter sur la voirie.

Jobs d’été, c’est sur internet et jusqu’au 30 juin !

Le lancement de l’opération Jobs été, prévu le 1er avril lors de la tenue du carrefour de l’emploi, n’a pu se dérouler dans les conditions prévues. Cependant, il est possible depuis cette date pour les jeunes de plus de 18 ans d’accéder aux offres de job sur le site internet.

Ce dispositif fonctionne jusqu’au 30 juin et les offres y seront régulièrement actualisées.

En raison du covid-19, les événements mis en place par le service jeunesse pour l’aide à la recherche de jobs son également annulées pour le moment. Toutefois, le lien n’est pas rompu ! Vous avez besoin de renseignements, de conseils pour vos CV, vos futurs entretiens ? Vous pouvez contacter le service jeunesse par téléphone au 03.86.95.18.25 ou plusieurs animateurs qui font notamment partie du réseau promeneurs du net, présents sur Facebook à ces profils : Mathieu Brunin – Medhi promeneurs du net – Ophélie promeneurs du net.

L’attestation de déplacement désormais disponible sur smartphone

A partir de ce lundi 6 avril, il est possible de présenter votre attestation dérogatoire de déplacement dûment remplie sur votre smartphone.

Si les règles restent inchangées quant aux motifs de sortie et à l’obligation d’être en possession d’une attestation pour sortir, celle-ci peut en revanche maintenant être présentée sur l’écran de votre mobile. Néanmoins, les attestations imprimées ou manuscrites sont bien sûr toujours acceptées.

L’attestation numérique doit être générée uniquement sur le site du ministère de l’intérieur en se connectant ici. Les champs à remplir restent identiques. Après validation, un PDF est créé ainsi qu’un QR code mentionnant la date et l’heure de rédaction de l’attestation. Grâce à ce QR code, les policiers, en cas de contrôle, pourront scanner l’écran du smartphone sans le toucher et accéder aux informations de l’attestation.

Il est précisé sur l’attestation numérique que les données saisies par l’utilisateur ne sont pas collectées par le ministère de l’intérieur mais juste enregistrées sur le mobile.

Même confinés, restons concernés !

Suite aux mesures de confinement prises par le gouvernement, les services de l’agglomération ont recensé de nombreuses incivilités. Plus que jamais, soyons citoyens, adoptons les bons gestes et protégeons notre cadre de vie !

Confinement et beaux jours donnent lieu à des travaux frénétiques, comme jamais, dans les jardins des particuliers : élagage, tonte, débroussaillage… Oui, mais que faire de ces déchets verts ? La règlementation reste inchangée même par temps de #restezchezvous. Le service collecte des déchets ramasse uniquement les ordures ménagères et les bacs jaunes de recyclage. Alors ne sortez pas vos déchets verts : #ilsrestentchezvous. Les déchèteries et la plateforme de compostage étant fermés, c’est le moment de prendre le temps de tester quelques techniques simples : le mulching, le broyage, le compostage et le paillage.  Retrouvez toutes ces astuces ici !

Une grande campagne de prévention des incivilités a déjà vu le jour en juin 2019 avec des petits monstres dépourvus de civisme. Ils font aujourd’hui leur retour en force avec cette fois-ci une volonté de faire mieux, en ces temps de confinement !
Madame Toutoune sort son chien, munie de son attestation de sortie dûment complétée. Lors de sa promenade, elle ramasse les déjections de son chien et les met dans la poubelle la plus proche ! Actuellement, le service propreté constate malheureusement une recrudescence des déjections canines sur la voie publique. Cette incivilité est passible d’une amende de 68 €.
Monsieur Crassouille, quant à lui, sort ses poubelles les jours de collecte uniquement. Il est impératif de respecter ce calendrier pour sortir vos bacs car ils pourraient empêcher le passage sur le trottoir d’une poussette, d’un fauteuil roulant. Ils pourraient également tomber sur la route et gêner un véhicule de secours. Retrouvez le planning de collecte de votre commune ici !

Enfin, la collectivité ainsi que les institutions nationales rappellent que les gants, masques et mouchoirs à usage unique doivent être placés dans le bac à ordures ménagères dans un sac poubelle fermé. Ceci limitera la propagation du virus, le risque d’exposition des habitants et des agents de collecte. Ces déchets sont retrouvés sur la voie publique : il est pourtant impératif de respecter ces consignes pour la sécurité de tous.

Même confinés, tous civilisés !

Sayonne’ara comes back !

A défaut des journées de clôture du prix littéraire 2020, l’équipe SaYONNE’ara vous prépare différentes activités pour avoir tout de même un petit goût de ces journées manga  :

  • une semaine d’animations à distance, du lundi 13 au dimanche 19 avril : chaque jour à 9 heures et à 18 heures, un intervenant vous propose depuis chez lui, un tuto, une vidéo, un live, un jeu, un challenge, etc… Rdv ici et sur les réseaux directement chaque matin.

Le marché couvert rouvre ses portes à partir de mercredi

Marie-Louise Fort, maire de Sens, suite au décret pris par le premier ministre sur la fermeture des marchés alimentaires, avait demandé, mercredi 25 mars, une dérogation au préfet de l’Yonne afin de maintenir l’activité du marché couvert du centre-ville.

La Ville de Sens a obtenu la dérogation de la préfecture de l’Yonne visant à autoriser l’ouverture du marché couvert. A partir de ce mercredi, vous pourrez retrouver vos producteurs habituels chaque lundi, mercredi , vendredi et samedi de 8 heures à 13 heures. Cette demande, soutenue par les commerçants, les producteurs, leurs syndicats et les chambres consulaires est une très bonne nouvelle pour les habitants qui fréquentent habituellement la halle. Cette autorisation se justifie par les efforts consentis par les commerçants et par la Ville de veiller au plus grand respect des règles de sécurité imposées par cette crise sanitaire sans précédent. Ainsi de nombreuses dispositions ont été mises en place depuis l’instauration du confinement :

  • l’accès à la halle sera limité à 100 personnes maximum, commerçants compris. Un comptage sera mis en place à l’entrée ;
  • des distances de sécurité sont imposées entre chaque client, matérialisées par des marquages au sol ;
  • pour éviter que les personnes se croisent, un sens de déambulation matérialisé par des flèches devra être scrupuleusement suivi;
  • des affiches récurrentes dans le marché couvert rappellent aux chalands les règles de sécurité à adopter ;
  • les produits ne sont pas touchés par le client avant l’achat
  • les commerçants respectent les distances d’un mètre dans leur box ou leur étal.

Marie-Louise Fort salue cette décision du préfet qui permet de maintenir l’économie locale, les affaires des producteurs, des commerçants et qui offre à la population un lieu de ravitaillement sécurisé.

Par ailleurs, les commerçants qui l’ont proposé poursuivent leurs commandes et livraisons à domicile. Retrouvez la liste ici

Prolongement du confinement : ne relâchons pas nos efforts

Le premier ministre a annoncé un allongement de la période de confinement de quinze jours, jusqu’au 15 avril « au moins ». Cette décision marque un tournant dans cette crise sanitaire puisqu’elle demande encore des efforts de la part de la population en matière de restrictions, avec toujours le même mot d’ordre : « Restez chez vous ».

« Les mêmes règles que celles actuellement en vigueur continueront à s’appliquer », a indiqué Edouard Philippe. La Ville de Sens fait donc appel à la responsabilité de chacun afin de continuer à limiter ses sorties au strict minimum et en toute intelligence.

Ainsi :

  • on regroupe ses déplacements pour faire ses courses de première nécessité : on ne sort pas uniquement pour acheter une baguette de pain, par exemple ;
  • comme l’attestation le stipule, on se rend dans les magasins spécialisés uniquement pour l’achat de fournitures liées à l’activité professionnelle ;
  • on limite ses rendez-vous médicaux s’ils ne confèrent pas un caractère d’urgence
  • on s’aère dans un rayon de 1 kilomètre de son lieu de confinement dans la limite d’une heure quotidienne.

A compter du 30 mars, la Ville de Sens a renforcé les horaires de la police municipale pour faire respecter ces règles de confinement, trop souvent négligées par certains. Elles garantissent pourtant la bonne santé de tous les habitants de notre ville.

Les heures de présence des agents municipaux sont donc prolongées le soir au sein du centre de surveillance urbaine pour signaler, grâce à la vidéosurveillance, toute personne se trouvant sans raison dans la rue.

Les policiers municipaux ont déjà réalisé plus d’un millier de contrôles. Une cinquantaine de personnes ont été verbalisées pour des sorties injustifiées ou une absence d’attestation. Les contrôles vont également s’intensifier ces prochains jours.

Un nouveau dispositif Sénonais : la bienveillance citoyenne

Afin d’accompagner les mesures pour lutter contre la propagation du virus Covid-19, la Ville de Sens lance un nouveau dispositif pour recenser les personnes âgées et les personnes isolées fortement fragilisées par la situation de confinement. Ce nouveau dispositif de veille mis en place dans le cadre de la cellule de crise est accessible à tous et pour tous.

Que vous soyez un proche, un ami, un voisin, un collègue, un passant, vous pouvez signaler aux services de la ville une personne en situation de fragilité.

Il suffit – de loin le signalement le plus efficace – de compléter le formulaire numérique ci-dessous, ou d’écrire à solidarite.covid19@grand-senonais.fr, ou d’appeler le standard de la mairie au 03.86.95.67.00. Votre signalement sera traité par les services communaux.

Grâce aux réponses que vous aurez apporté avec soin, les agents du  centre communal d’action sociale pourront déclencher les procédures de soutien pour les personnes qui ne sont pas encore répertoriées dans les différents dispositifs comme Papot’age et les clubs du 3e âge.

Cela permet d’identifier les personnes vulnérables et de répondre à leur besoin en aide alimentaire, ravitaillement alimentaire, soin à domicile, ravitaillement en médicaments….

La municipalité vous remercie pour votre vigilance, votre soutien et votre aide.

 

Pin It on Pinterest