Musées

Accolés à la Cathédrale, les bâtiments de l’ancien archevêché (XVIe et XVIIIe siècles) accueillent les riches collections sénonaises appartenant à la Ville de Sens, à la Société archéologique de Sens, et à l’État (Trésor de la cathédrale, Palais synodal).

Au rez-de-chaussée, les collections pré- et protohistoriques sont enrichies régulièrement par des fouilles de sauvetage. Les découvertes restent majeures, depuis la maison danubienne de Charmoy jusqu’aux structures funéraires monumentales de Passy. Le trésor de Villethierry, composé de 847 bijoux de l’âge du Bronze, est à signaler.

Les sculptures gallo-romaines évoquent la monumentalité des édifices publics qui constituaient la ville de Sens (Agedincum) entre le Ier et le IIIe siècle, tandis que les nombreuses et remarquables stèles funéraires représentent les familles et les artisans qui y habitaient. Des mosaïques, des blocs d’architecture (corniches, chapiteaux, colonnes), la reconstitution de la façade d’un édifice thermal et des découvertes récentes comme l’exceptionnelle représentation d’Epona, trouvée à Saint-Valérien, complètent ces importantes collections.
La donation Lucien et Fernande Marrey a définitivement enrichi en 2008 les Musées de Sens. Cette collection comprend des meubles conçus par le ferronnier d’art Raymond Subes (1891-1970), des céramiques de Jean Mayodon (1893-1967), des peintures flamandes et hollandaises dont Pieter Bruegel (vers 1564-1638), Abel Grimer (vers 1570-1618), des sculptures médiévales, deux bronzes d’Auguste Rodin. Une grande toile de Louis Watteau dit de Lille La Visite à la ferme (1782) est entourée de peintures des XIXe et XXe siècles : Eugène Boudin (1824-1898), Albert Lebourg (1849-1928), Albert Marquet (1875-1947)…
Dans l’ancienne galerie d’apparat des archevêques, on peut découvrir également deux ensembles de grande qualité qui illustrent le XVIIIe siècle à Sens : les bas-reliefs de la porte Dauphine et les sculptures allégoriques qui ornaient le jubé de la Cathédrale.

La salle des peintures offre une série de tableaux du XVe au XIXe siècle (Guido Reni, Delorme, Rochegrosse…), ainsi que des œuvres contemporaines d’artistes travaillant dans le Sénonais, ou en lien avec notre région.

Le Trésor de la cathédrale de Sens est considéré, par son importance, comme l’un des premiers de France et d’Europe. Il renferme des collections célèbres, dont les tissus anciens constituent le fonds le plus original : la majorité est constituée d’étoffes persanes, byzantines et de vêtements liturgiques. Deux remarquables tapisseries du XVe siècle représentent l’Adoration des Mages et le Couronnement de la Vierge. Des œuvres d’orfèvrerie, des émaux et des ivoires complètent cette collection : Sainte-Châsse (XIIe siècle), peigne liturgique de saint Loup (VIIe siècle)…

Site des Musées de Sens

Exposition : Hélène Guinepied (1883-1937)
Du 30 novembre 2018 au 29 avril 2019
Orangerie des Musées de Sens.
Hélène Guinepied est une artiste méconnue du début du XXe siècle. Elle vécut et travailla à Paris et à Saint-Moré (Yonne). Oubliée pendant près de 80 ans, c’est grâce à l’association Hélène Guinepied que cette première rétrospective présente un ensemble important de ses peintures et dessins mais aussi des photographies, objets et documents originaux. Les Musées de Sens vous offrent l’occasion de découvrir l’immense talent de cette artiste, contemporaine d’Augusta Hure et inspiratrice de Gaston Chaissac, à la croisée du japonisme et des Arts décoratifs.

Mercredi des musées 12 décembre à 18h30 :
« Hélène Guinepied, toute une vie pour l’art » par Sophie Mouchet

Dimanche 6 janvier 2019 à 15h
Visite commentée par Sophie Mouchet, présidente de l’Association Hélène Guinepied, le dimanche 6 janvier 2019 à 15h

*Retrouvez d’autres oeuvres de ces artistes dans la vitrine de la maison d’Abraham, en parallèle de l’exposition de l’Orangerie

 

 

Pin It on Pinterest

Share This